Partagez | 
 

 Bal dans l'auberge de Trigorn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Narrateur

avatar

Messages : 3

MessageSujet: Bal dans l'auberge de Trigorn   Dim 7 Oct - 12:55

La nuit commençait à tomber sur la capitale économique du royaume, et les premières lumières d'intérieur éclairèrent bientôt à elles seules les sombres ruelles de la ville. Tout au nord, près du port, la prestigieuse auberge de Trigorn qui avait accueilli dans ses salles de prestigieux ordres comme l'ancienne Alliance Humaine semblait plus animée que les précédents soirs. En effet, les passants pouvaient entendre quelques musiques s'échappant des portes closes, et un brouhaha incertain signifiant que de nombreuses personnes semblaient s'y trouver. Si vous poussez la porte de l'auberge, un majordome viendra vous accueillir et vous mener à la salle des fêtes un peu plus haut.

La grande salle des fêtes, remplie de personnes et personnalités en tout genres, la plupart étant masqués... Car la particularité de cette soirée arbore un concept plutôt à la mode ces temps-ci : un bal masqué. L'organisateur de la soirée, un riche comte de la ville du nom de Fablas Eriguo a tenu à faire répandre la rumeur de l'évènement dans toutes les grandes villes du royaume, en insistant sur le fait que ni la garde de Trigorn ni l'Armée Royale n'auraient l'autorisation de fouiller ou contrôler les participants.

De ce fait, les parchemins placardés dans le royaume appuyaient le fait que quiconque pouvait participer à ce bal, et venir masqué ou non si tel était son souhait. La soirée n'avait pas d'autre but que de vanter l'égo de son organisateur et apporter quelque animation dans la capitale économique de Vesperae, un royaume en proie à l'ennui et donc aux fantasmes des bourgeois et riches en manque de ragots.

La soirée commençait tout juste que les gens se mélangeaient et discutaient entre eux afin de parler de tout et de rien, peu de sujets d'importance à vrai dire; une aubaine pour toutes les personnalités neutres guère intéressées par la situation géopolitique du royaume. Cette soirée est un lieu de divertissement et de rencontres, y participerez vous sachant que vous n'avez pas besoin d'être invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alramir
Riche arrogant
avatar

Messages : 25

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Dim 7 Oct - 16:01

S'il y a bien quelque chose qui ennuyait vraiment Alramir c'était bien les soirées mondaines. Mais avait-il vraiment le choix ? Issu d'une famille noble, et accessoirement riche -ou l'inverse-, il se devait d'assister à ce genre de soirée pour entretenir son rang.
Et c'est pourquoi, bien malgré lui, il répondit présent à l'invitition du comte. Ce dernier lui avait envoyé une missive à Proncilia, lui demandant de venir à son bal masqué, il savait cet demande pleine d'hypocrisie mais il devait répondre à celle-ci malgrès tout.
Il arriva à Trigorn en début de soirée mais ne se rendit pas immédiatement chez le comte, il fit un détour par la demeure qu'il possédait dans la ville. De là il se décida à choisir un costume, lequel prendre ? Le choix n'était pas si anodin car là encore il se devait de tenir son rang social. Après un moment de réflexion assez intense, il opta finalement pour un vêtement de prix moyen -du moins si l'on compare son prix aux autres vêtements de sa garde robe- mais dont certaines coutures visibles étaient faites avec du fil d'or. Il portait donc un manteau noir cousu de fil d'or, et un pantalon noir. Il se décida à ne pas veni masqué, à quoi bon ?
Il se rendit une fois son choix réalisé dans la demeure du comte pour rejoindre les autres convives.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meridïon

avatar

Messages : 11

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Dim 7 Oct - 20:22

C'était un beau défilé d'hypocrisie et autres bourgeoiseries. Tout le monde s'entend avec tout le monde du moment que chaqu'un reste à sa place. Quelques couples et autres gens étaient en train de danser au milieu de la piste qui occupait la place centrale de la salle. Le reste de la pièce était encombré et ça ne faisait que débuter. Une voix masculine s'était élevée et quelques instants plus tard reçue un éclat de rire. Quelques tête se tournèrent puis tout reprit son cours. Là bas un homme tentait de séduire une serveuse. Ou peut être était-ce le contraire. La jeune femme s'éloigna avec élégance, le sourire au lèvre, laissant l'inconnu sur sa fin. Rien d'extraordinaire, un peu plus loin on parlait à voix basse. On parlait affaire. Un groupes d'hommes semblait discuter d'argent. Malgré les sourires engagent et les bonnes manières l'affaire semblait être prise au serieux. Un homme se tenait juste à coté et parlait à un autre invité. Il s'exprimait, tant par le corps que par la parole, en suivant à la perfection les règles que le code imposait si bien que son interlocuteur était complètement captivé. Cependant l'homme en question ne s’intéressait que peu ou point à son auditeur ainsi qu'au discours qu'il lui tenait. Tout en parlant il observait le déroulement des évènements avec attention. Il était habillé à la mode du moment comme la pluspart des autres convives et tenait son masque de façon détendue devant ses yeux. La soirée organisée par ce très cher comte Eriguo venait à peine de commencer pourtant la salle des fêtes était déjà bien animée. Le comte avait joué un coups admirable. En organisant cette soirée il forçait la main à la noblesse. Ces gens remplit d'orgueil n'avait pas d'autres choix que de venir assister à la soirée organisée par le compte sans quoi il verrait leur réputation s'affaiblir alors qu'en apparence l'entrée était entièrement libre. Donc d'une part le comte humiliait la noblesse, cela tout en gardant un certain contrôle sur celle ci et en plus de cela il renforçait sa position au sein de la pyramide sociale. Difficile de cerner entièrement une personnalité comme celle du comte Eriguo. Quand ferait il son apparition en public , comment et dans quel but si il y en a un ? La préparation du bal avait certainement coûté cher même pour le comte. Est ce qu'il en récupèrera le bénéfice ? Sans parler de la décoration. Ah la décoration ! Légère, brillante, magnifique, splendide ! Si le seul but du comte était d'en mettre plein la vue à ses invités c'était réussi. En tout cas cela représentait une bonne petite fortune et en parlant d'argent la serveuse souriante traversa à nouveau la pièce, de sa démarche féline, elle avait maintenant un collier de pierres précieuses et d'or pur autour de son cou. L'homme qui s'exprimait avec grâce croisa son regard et lui sourit. Au même instant son interlocuteur venant de sortir une plaisanterie de mauvais goût et croyant que se sourire lui était adressé en fut tout flatté et sourit à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alramir
Riche arrogant
avatar

Messages : 25

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Dim 7 Oct - 21:32

Quel étrange balai social qui se livrait là. Alramir resta dans un premier temps dans un coin, seul heureux de ne pas être dérangé. Ca joie fut de courte durée, et très rapidement il se retrouva entourer de personne. Un tel voulait négocier, ou renégocier un contrat. Un autre aurait bien besoin d'un peu d'argent. Une dame cherchait visiblement un mari riche, profitant ainsi du récent décès de l'épouse d'Alramir.
Ce bal d'hypocrisie commençait à lasser le jeune homme. Il tint pourtant son rôle à la perfection : repoussant les avances, remettant à plus tard les discutions d'affaires, lançant de temps en temps quelques mondanités pour éviter de froisser les personnes qui l'entourait. Mais assez rapidement, fatigué par ce rôle qu'il jouait, il s'éloigna du groupe. Et chercha un coin plus calme, plus sombre. Mais visiblement il ne risquait pas de trouver un telle chose ici, tant les lieux étaient lumineux. Le comte avait visiblement mis les moyens pour cette fête, mais en avait-il réellement les moyens ? Il pouvait tout aussi bien être l'un de ses nobles fauchés qui se donne de la contenance en se ruinant pour une soirée. Ou bien être issu d'une famille noble qui s'est enrichi à travers le commerce, comme la famille d'Alramir en somme. Pour dire vrai le jeune aristocrate connaissait à peine le compte, il ne l'avait croisé qu'à quelques reprises sans jamais réellement lui parler.
Saisissant un verre sur l'un des plateaux transporté par une serveuse, Alramir entrepris d'observé les convives. Que de monde : de riche bourgeois, des aristocrates fauchés, des gens de catégorie moyenne, des nobles fortunés ; tout cela se melait au cours de cette soirée. Il ne connaissait pas le comte mais au moins il devait lui reconnaître une qualité : il n'était pas prétentieux au point d'écarter ceux qui n'avaient pas son rang. Cela plaisait bien à Alramir qui avait toujours detesté les nobles presomptueux qui peuplent la plupart des soirées auxquelles il doit assister pour des soucis protocolaires.
Puis son regard se posa sur un homme masqué, qui semblait lui aussi observé avec attention ce qui se passait autour de lui. Se frayant un chemin entre les personnes Alramir se positionna devant lui.


Bonsoir Sir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth
Chasseur
avatar

Messages : 7

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Dim 7 Oct - 23:43

Une longue marche. Une chasse, une traque interminable. La pluie, la boue. La solitude. Le temps qui passe. Tant d'éléments qui donneraient au premier quidam retrouvant la civilisation quittée depuis plusieurs jours, l'envie de reposer son corps harassé dans un lit moelleux, de salire les draps propres d'un lit douillet et de reposer sa tête dans la douceur d'un coussin débordant de plumes.

Débordant de plumes, comme les chapeaux et masques ridicules des convives qui avaient envahi la pauvre et maintenant paisible auberge de Trigorn. L'étonnement. Ce fut le premier sentiment qui envahit Gareth. Puis vînt ensuite l'agacement, la colère.


- C'est quoi ce bordel..?

Furent les seuls mots, fleuris, qui sortirent de la bouche du chasseur fatigué. Il observa, hébété, la salle de son oeil valide et réajusta le bandana sur sa tête, machinalement.

Un serviteur, ou du moins ce qui sembla être un serviteur, s'approcha du jeune elfe embourbé et le félicita pour son costume de gueux fort bien réussi , ce qui ne manqua pas d'exaspérer davantage le pisteur -son arc et ses flèches en disaient long sur son apparence ! Comment avait-on pu le prendre pour un simple gueux ?-.

Il finit par prendre la direction d'un comptoir quelconque et bouscula, au passage, le noble répondant au nom d'Alramir, sans toutefois le faire exprès.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rygel

avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Lun 8 Oct - 7:20

J’avais décidé de me rendre à cette fête. Non pas dans le but de m’y amuser mais en répandant le chaos. Ce que je savais faire de mieux. Dès le départ je m’étais dit que je n’en serais peut-être pas capable, mais les affiches placardés dans la ville insistaient sur le fait que les convives ne seraient pas contrôlés, ce qui donnait un avantage particulier à un être comme moi. Je saurais me faire discret jusqu’à ce que je puisse atteindre mon objectif. D’ici là, le masque que j’ai trouvé dans cette poubelle pour cacher ma nature ferait l’affaire. Ma cape sur les épaules, qui cachait une bonne partie de mon corps, je me rendis à cette fête masqué.

Spoiler:
 

Après une petite marche, après avoir trouvé ce masque, je me rendis à l’auberge de Trigorn où la fête avait déjà commencé. Une fois dans le hall de l’auberge, le majordome se dirigea vers moi, plusieurs hommes étaient déjà en bas en train de courtiser des femmes qui décidaient de rester en bas, ou peut-être l’inverse...

Je montais les marches, lentement. Une fois en haut, tout le monde discutait entre eux, tout le monde riait. Certaines personnes ne s’étaient pas caché le visage d’autres s’étaient carrément déguisé. Une fois arrivé en haut et le majordome partis chercher les prochains invités, je pris un bain de foule. Je cherchais l’angle parfait pour mon objectif tout en étant le plus discret possible et le moins suspect possible. Je parlais avec certaines personnes, du beau temps, de culture, de choses qui ne m’ont jamais plus intéressé que ça. Une fois mon objectif atteint, la fête serait beaucoup plus intéressante…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alramir
Riche arrogant
avatar

Messages : 25

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Lun 8 Oct - 17:30

Alors même qu'Alramir venait d'aborder Meridïon, il se sentit prestement écarté sur le coté par le corps d'un autre convive. Tournant son visage vers le fautif, qui semblait visiblement soit s'être trompé d'adresse soit fort bien déguisé. Passé la suprise dû à la soudaineté de la bousculade et à l'accoutrement du coupable, Alramir se retourna vers son interlocuteur, glissant un rapide bonsoir à déstination de l'elfe.

Il aurait certes pu faire un scandal devant une telle attitude, mais l'acte du jeune elfe semblait bien plus involontaire qu'autre chose, il ne servait donc à rien de le blamer. Et puis il n'avait de toute façon aucune envie d'être de nouveau repéré, une partie des convives qu'il connaissait ne l'avait pas encore vue et il tenait à ce que cela dure le plus longtemps possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erico



Messages : 6

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Lun 8 Oct - 20:36

La fête du comte Fablas Eriguo intriguait Erico. Le comte est-il inconscient? Aurait-il une confiance excessive en son service de sécurité?
Cela faisait longtemps qu'Erico n'avait pas mis les bien à Trigorn, pourtant pas très loin de sa petite chaumière à Eleven Snake, l'endroit où se trouvait jadis la Brigade des Faucons. Il décida de s'y rendre à cette fête, pour tenter de renouer un contact avec la société. Peut-être reconnaîtra-il certaines personnes de l'Alliance?
Il est très probable que personne ne le reconnaisse.

Arrivé devant la porte de l'auberge, où la fête a bien commencé, il hésite à rentrer, et reste un moment dehors. Il est habillé d'une veste et d'un pantalon court. Il porte un chapeau pour cacher sa calvitie. Quelques personnes rentrant dans l'auberge le saluèrent, croyant sûrement qu'il soit un vigie.

Il attend donc encore un petit peu, et décida finalement de franchir le pas, en mettant son masque et se dirigea vers le buffet.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meridïon

avatar

Messages : 11

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Lun 8 Oct - 21:21

Le petit groupe s'était agrandit et il comptait maintenant trois personnes. Un noble s'était présenté avant d'être bousculé sans ménagement. L'homme à qui le noble s'était adressé arborait un costume mélangeant savamment la manière décontractée de s'habiller des princes des ïles du sud avec le style dit classique et un peu plus sérieux des bourgeois de la capitale. Un ensemble qui n'était pas trop sérré, de façon à ce que l'homme puisse se mouvoir sans être gêné, sans pour autant être suffisamment ample pour retomber. Cet amalgame de couleurs claires et dorées méttait le prince en valeur et collait parfaitement à l'ambiance de la soirée. Pour couronner le tout le prince tenait un masque d'une main devant ses yeux. Un masque presque entièrement noir, parcouru de rainures d'orées et stylisées. Un accessoire assez simple en somme, cachant la plupart de ses expressions. En vérité il était pratiquement impossible de savoir ce que le prince pensait au moment ou le noble répondant au nom d'Alramir se fit bousculer. Tout d'abord il observa la scène puis, après avoir attendu que le noble se remette de ses émotions, prit la parole.

Bonsoir Sir !

J'étais en train d'expliquer à mon amis les conséquences du schisme entre l'ancienne école religieuse et la nouvelle jusqu'à votre entrée fracassante. Je plaisante biensur.
Souhaitez-vous vous joindre à la discussion ?


Le prince marqua une pause. Il s'apprêtait à reprendre son fameux discours mais se ravisa finalement comme si une pensée lui avait soudainement traversé l'esprit.

Quelque chose me dit que si vous êtes un homme profondément religieux alors je suis le roi Roland en personne. De plus il s'agit d'un sujet à polémique. Oublions cette histoire de religion je vous en prie.
Votre visage me dit quelque chose. Toutefois peut être que je me trompe. Dites moi, vous ne seriez pas un noble et riche commerçant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abelarion

avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Mar 9 Oct - 2:00

Le jeune telgun avait préparé avec attention son vêtement pour la soirée. Depuis qu'il était tombé sur l'une des affiches du bal, il ne pensait plus qu'à cela. Il avait toujours souhaité vivre une de ses 'fêtes' dont lui avait tant parlé son grand-père. Étaient-elles aussi ennuyeuse que le lui avait dit son partenaire d'entrainement ? Son grand-père avait-il exagéré ses propres souvenir pour faire rêver son jeune enfant ? Il en aurai bientôt les réponses.

Cela faisait longtemps qu'il n'avait plus enfilé sa tunique royale, brodée d'or et de cristal. Sa tiare d'argent et son masque de porcelaine complétait ce costume improvisé. Il n'avait qu'une hantise que l'éclat de son vêtement ternisse celui de ses ailes. Une fois habillé, il enfila son ruban à son ultime accessoire, son petit lapin blanc.

Lorsqu'il arriva devant l'auberge, il fut d'abord surpris par le bruit qui en émanait. Serrant son animal contre lui, il entra. Les fêtes humaines étaient aussi extravagante que son grand-père le lui avait dit. Après avoir examiné un à un les différents costumes, il s'en alla près du comptoirs se prendre une boisson, pour lui et son lapin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caliginosus Canis

avatar

Messages : 14

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Mer 10 Oct - 18:12

Over ne serait sans doute pas venu à ce genre de soirée mondaine si les affiches placardées n'avaient pas autant insisté sur l'absence d'invitation et d'inspection... Et ces temps-ci, l'air était morose dans la cité marchande, ces raisons l’amenèrent à l'entrée où il put par lui même s'émerveiller du manque de sécurité.

Si quelque chose devait se passer cette année, c'était ce soir qu'elle arriverait. Pour cette raison et par principe avant tout, il avait gardé son arme ainsi que le désir secret de s'en servir pour rabattre le caquet à l'amas d'hypocrites qui emplissait les lieux.
Il avait du s’accommoder de vêtement en meilleur état mais cela ne l'avait pas empêcher de garder la sobriété du noir. Personne dans la salle n'aurait pu le reconnaître car sans capuche, il n'était plus le même être morbide qui déambulait seul la nuit dans les rues de la ville. Le simple masque blanc mat sur son nez le métamorphosait totalement et il aimait ça... C'était un des aspect du camouflage qu'il n'utilisait que trop rarement.

A son entrée, il survola la salle du regard et ne put retenir l'écarquillement de ses yeux quand ils se posèrent sur un jeune homme ailé qui tenait un animal blanc. L'ambiance bourdonnante fut le second élément qui l’incita à rejoindre un coin moins lumineux et plus calme où il attendrait patiemment que son vœux se réalise, quel qu’en soit la forme...

_________________
Oderint, dum metuant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth
Chasseur
avatar

Messages : 7

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Dim 28 Oct - 21:04

Tant d'agitation. Surpris, l'elfe se retourna brièvement vers sa première victime, et s'empressa de lui répondre, poliment.

- Navré, sire.. Je ne sais plus où donner de la tête.

Puis finit par s'installer confortablement au comptoir, et plaqua sa main contre son front, l'air d'hésiter au sujet d'une décision capitale.

- Je prendrais un... Jus de pommes.

Le serveur, étonné de sa commande -qui, par tous les dieux, n'était pas alcoolisée- se contenta d'opiner du chef et de servir le jeune Gareth qui était affairé à observer son voisin.

- Eh bien.. Tu m'as l'air bien jeune pour ce genre de mondanités. Je suis Gareth. Enchanté petit. Et toi aussi...bestiole.

Il récupéra son verre et le leva légèrement en direction d'Abelarïon avant d'en descendre quelques gorgées, de son verre, et non pas du petit Telgun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abelarion

avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Dim 28 Oct - 22:56

Abelarion leva son regard vers l'elfe, le voir chassé un importun était plutôt drôle aux yeux de l'enfant. Il était rare de voir des elfes à Proncilia, celui devait surement être le seul de toute la ville portuaire. Remuant calmement ses ailes de cristal, il posa son compagnon à poils sur le comptoirs. Et tandis que sa bestiole grignotait ce qui lui avait été commander, le telgun attrapa son verre. Puis se tournant vers Gareth, il lui répondit dans sa langue natal.

- Je suis, moi aussi, ravi de vous connaître, je me nomme Abelarion et elle s'est Molie.

Il caressa doucement le dos de son familier, buvant une gorgée de son verre.

- Je doutes être le seul enfant à avoir réussi a entrer ici, il n'y a personne pour surveiller la fête.
Mais je pensais que nos cousins elfes ne s'éloignaient jamais de leurs forêt. Avez vous, vous aussi, décidé de visité le royaume des humains ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rygel

avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Dim 28 Oct - 23:14

Depuis mon arrivé plusieurs groupes c'était formés. Il n'était pas question de me fonder dans la masse, je devais passer inaperçu, personne ne devait me remarquer, personne ne devait savoir que j'étais passé ici, que c'était moi qui avait agît pendant cette fête. La confusion serait totale ! Après mon action, je disparaitrais... Personne ne m'aura vu, ni vu, ni connu... Cependant je dois être le moins suspect possible, personne ne doit se dire que l'homme derrière cette cape ne parle à personne, que l'homme derrière cette cape décide de rester tout seul dans son coin.

Je décide alors de me diriger vers le comptoir... Je m'approche, un elfe et un Telgun sont en train de discuter dans une langue elfique... Je décide alors de faire semblant de ne pas écouter et commande un verre d'eau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Deniel

avatar

Messages : 41

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Lun 29 Oct - 0:40

Le bruit des sabots claquant contre le pavé était un bruit quotidien dans le carrefour des commerces de Trigorn. Mais cette soirée là, le tumulte annonçait tout un cortège de nobles mielleux, pompeux et plein de frivolité et de légèreté. Quand Cassandra avait appris ce que le comte avait préparé, elle ne put rester dans ses appartements. C'était encore un moyen de se montrer, mais aussi de jouer à un duel de force, de richesse et d'intimidation. Ayant un titre plus haut que le comte en question, elle était obligée de venir pour narguer le comte sur son propre terrain : cette fête. Accompagnée de quelques courtisans, son entrée fut bien entendu, et comme elle l'avait souhaitée, fracassante.

Et quoi de plus spectaculaire que d'attirer tous les regards par une tenue somptueuse. Elle portait une magnifique robe pourpre, ainsi qu'une parure d'onyx qui mettaient en valeur son buste dénudé, pâle et gracieux. Sa robe était magnifique, car elle valorisait son corps, mais l'habit n'était pas beau en lui-même, car il était plutôt sobre. Bien que la qualité du tissus choisi et de la couleur donnait du charme à la tenue. En somme, Cassandra n'était pas provocante, mais élégante. Ses cheveux étaient relevés en demi-chignon, dont les boucles soigneuses retombaient sur ses épaules. Son masque, accessoire majeur de la fête, était dans les mêmes tons que sa robe, ce qui rendait la couleur de ses yeux plus sombres. C'était un petit masque de velours, avec un voile de dentelle brodé dessus, qui épousait parfaitement le creux de ses yeux et la pointe de son nez. Oui, la duchesse de Trigorn aimait en faire trop. Mais ce n'était pas pour l'occasion, car la démesure l'accompagnait au quotidien.

Tout le monde connaissait les règles des mondanités. La première règle d'or étant l'hypocrisie. Cassandra savait que les personnes ici présentes méprisaient en secret chacune des autres personnes présentes. Et c'était là tout le comique. Chacun se méprisait, mais restait hypocrite. Mais l'art d'être hypocrite comportait plusieurs degrés. Des simples politesses, aux manières exacerbées et aux éclats de rires forcés. Selon la duchesse, ces degrés d'hypocrisie faisaient la différence entre ceux qui subissaient l'hypocrisie, et ceux qui en jouaient. Voilà, l'hypocrisie était un jeu de carte, et les mondanités étaient le support de ce jeu de cartes. Il y avait ceux qui ne savaient pas quoi faire de leurs cartes, et ceux qui jouaient. Et il n'y avait rien de plus drôle, de plus amusant, que de jouer aux cartes avec une personne qui subissait. Le fait d'énerver la personne était quelque chose de jouissif pour la démone. Mais pas plus jouissif que la conquête avec qui elle comptait bien repartir.

En arrivant donc dans la salle, l'ambiance ne battait pas son plein. Cassandra saisit cette opportunité pour ridiculiser le comte, en lui montrant qui détenait le vrai pouvoir. Elle s'avança vers les musiciens, puis monta sur l'estrade. Elle se tourna vers la foule déconcertée, et frappa dans ses mains avec un sourire radieux :


Il est temps que la fête commence !

Elle prit la main d'un noble qui l'accompagnait, et descendit de l'estrade. Puis elle entama les danses traditionnelles avec les autres. La salle commençait alors à s'animer, à s'échauffer, et on sentait que l'ambiance était devenue un peu plus chaleureuse. Les petits groupes se disloquaient petit à petit, et les gens se mettaient un peu plus à rire. Le fond sonore de la pièce commençait à s'intensifier.

Et dans toute cette bonne humeur, Cassandra lançait ses cartes à la face de ses concurrents. Car derrière ses éclats de rire et ses belles paroles, elle observait furtivement chaque personne . Surtout, toutes les personnes ne voulant pas se faire remarquer pendant la fête. C'était ces personnes qui étaient les plus intéressantes, et les plus amusantes. Ce qui était d'autant plus amusant, c'est que les personnes ne voulant pas attirer l'attention se mettait en retrait, au lieu de se fondre dans la foule et de s'amuser avec les autres : comme le faisait la duchesse. En étant aveugler par son hypocrisie et à sa superficialité, ils ne voyaient pas l'immondice qui se cachait. Alors peut-être que progressivement, ces personnes se montreraient plus futés, et viendraient même lui proposer une danse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alramir
Riche arrogant
avatar

Messages : 25

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Lun 29 Oct - 11:39

Alramir afficha un sourire en partie nerveux, que pouvait il faire pour lutter son sa propre notoriété ? Pas grand chose hélas, enfin cela faisait partie des choses qu'il devait accepté. La richesse a son lot d'inconvénient, dont la célébrité faisait partie, même si certain considérait cette dernière comme une chance plus qu'autre chose. Il se décida de répondre à la question sur un ton enjoué, à quoi cherche à nier l'évidence ?

Me voilà découvert ! Je pensais rester un minimum inaperçu mais je vois que cela va être impossiblé. J'aurais dû prendre un masque, quoi qu'on m'aurait reconnu à la couleur de mes cheveux et à mon timbre de voix.

Alramir sourit à nouveau.

Je suis effectivement Alramir de Derakan, mais je vous en prie appeler moi Alramir. Pourrais-je savoir à qui ai-je l'honneur à mon tour. Car je suis bien obliger de reconnaître que je ne vous reconnais pas, j'espère que vous me le pardonnerez.

A peine avait il finit de parler que la Duchesse réalisait son entrée, une entrée des plus fracassante puisqu'elle fit jouer les musiciens. Alramir poussa un long soupire, toutes ces personnes qui se sentaient obliger d'écraser les autres au nom de quartiers de noblesses ou de hiérarchies des titres, aucune des ces personnes ne semblait avoir appris la définition du mot humble...
A vrai dire si Alramir était obliger d'accepter ce caractère c'était avant tout à cause de l'histoire de sa famille, le fondateur de sa famille ayant demandé un titre de Baron plutôt que celui de Duc ou de Comte afin de s'éloigner des charges politiques et rester un compagnon d'arme du roi, Roland Ier avait accepté un brin surpris d'une telle demande mais heureux d'une telle réponse. Ce choix est aussi l'une des raisons pour laquelle la famille Derakan a toujours fait juré fidélité au Roi et à la famille royale à ses héritiers, ils étaient noble par la grâce du roi et lui devait fidélité et protection en retour. Hélas beaucoup de familles nobles avaient très rapidement oublié qu'elle devait avant toute fidélité au roi et qu'à ce titre quelque soit leur rang elles étaient sur un pied d'égalité.
Alramir se tourna vers son compagnon de fortune, et avec un sourrire contrit. Il n'avait aucune envie de rester dans ce bal de l'hypocrisie, ou une duchesse essayait tant bien que mal d'écraser ses opposants.


Accepteriez vous de continuer cette conversation dans un endroit plus calme qu'ici ? A moins que vous ne préferiez vous aussi danser et dans ce cas je dois vous avouer que je suis un piètre danseurs et que je ne ferais point un bon cavalier de danse.

Il sourit légérement comme pour accompagne cette plaisanterie, qui n'était pas forcement des plus drôles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rygel

avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Lun 29 Oct - 20:23

Une noble rentre dans la salle et commence à y mettre une nouvelle ambiance. Certaines personnes jouent le jeu en la rejoignant sur la piste de danse et d'autres la fuit comme la peste qu'elle doit être en quittant la salle de bal. J'aimerai en faire autant mais je n'ai toujours pas remplis l'objectif que je me suis fixé, alors autant se fondre dans la masse et jouer le jeu, ne pas se faire remarquer... Une idée m'apparaît dans le coin de mon esprit dérangé. Une fois la première musique terminée, je quitte le Telgun et l'elfe qui ne parlent pas plus qu'une puce à un chien et me dirige vers la noble qui a lancé les festivités. Si j'arrive à être assez proche des nobles ce soir, peut-être pourrai-je atteindre mon objectif beaucoup plus facilement. Cette femme ne fait pas partie de mes plans, mais peut-être en fera-t-elle partie pour sortir de là une fois que la fête aura vraiment commencé... Une fois assez proche de la femme, je tend la main.

- M'accorderiez vous cette danse, Dame ?


J'ai pris ma voix la plus naturelle possible, mais en même temps la moins effrayante. Celle qui ne veut pas dire à mes prochaines victimes "Je vais te bouffer dans l'heure qui suit" mais qui veut dire que je veux m'amuser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Deniel

avatar

Messages : 41

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Lun 29 Oct - 22:58

Une fois la danse terminée, Cassandra s'inclina pour saluer son partenaire, lorsque quelqu'un d'autre l'interpella. Elle se tourna et observa la personne qui se tenait devant elle. Elle grimaça d'abord en reniflant une odeur de thon pourri, puis sa grimace se transforma en dédain. Enfin, elle esquissa un petit sourire en coin, qui montrait son intérêt pour l'homme. Il avait tout l'air d'un brigand des grands chemins qui venaient tenter sa chance au bal pour voler quelques riches femmes et inoffensive. Sauf qu'il était tombé sur la mauvaise personne.

C'était cette ironie qui faisait sourire la démone. Enfin, la duchesse ne voulait pas tirer des conclusions trop hâtives, car malgré son allure négligeable, peut-être que cet homme s’avérerait différent de ce qu'elle avait pensé. Il fallait toujours laisser des portes ouvertes aux autres, et c'est le temps de cette danse qu'elle allait fermerait une à une les portes, ou bien qu'elle en ouvrirait d'autres.

Après donc l'avoir dévisagé pendant quelques secondes, elle haussa les épaules et prit un sourire charmeur. Elle attrapa sa main, et posa lentement son autre main sur son épaule en le regardant droit dans les yeux pendant quelques secondes, et en élargissant son sourire. Puis elle tourna légèrement la tête pour regarder par dessus son épaule, comme le voulait la coutume de la danse. Son sourire semblait s'être figé sur son visage. La musique démarra, et alors la duchesse entama la conversation d'une voix faible et douce :


Alors, comment vous faites vous appeler ce soir ?

La tournure de la phrase de la duchesse n'avait rien d'anodin. Elle savait bien qu'ici, ce soir à ce bal, tout le monde se prenait pour ce qu'il n'était pas, sauf bien entendu Cassandra. Cette question n'était là que pour meubler la danse. En réalité, c'était la danse qui était la plus importante, car elle était un bon moyen d'en connaître plus sur la personne. Les mots n'étaient qu'une partie infime de ce que représentait la personne, tout résidait dans sa façon d'être, ses gestes, ses regards. Il fallait regarder au-delà. Et s'il avait regardé au-delà que son sourire d'aguicheuse, il aurait peut-être vu la démence et la démesure qui éveillaient son sombre regard. Quoiqu'il en soit, le port, et la façon dont le partenaire guidait sa partenaire dans la danse, indiquait bien souvent comment les principaux caractères d'un individu. Et c'est à l'issue de cette danse, qu'elle choisirait de continuer à s'intéresser à lui, ou pas. Et peut-être que de son côté, son partenaire en apprendrait plus sur qui elle était vraiment pendant cette danse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rygel

avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Lun 29 Oct - 23:39

La dame accepta ma proposition en prenant ma main et en posant la deuxième sur mon épaule. Ma seconde main alla se poser au niveau de l'omoplate. Ma couverture pouvait démarrer. Personne ne pouvait imaginer ce que je préparais en me voyant au bras d'une noble, en me montrant ainsi devant tous les convives ici présent, je faisais de ma couverture un élément parfait. De plus, ce masque que je portais me permettait de cacher le plus possible mon identité. Elle me souriait, un sourire magnifique, qui s’alliait parfaitement avec le visage que je voyais en face de moi. La danse démarra et je fis en sorte que mes pas s’accordent parfaitement avec ceux de ma partenaire, que cette danse montre que je sais ce que je fais, que rien n’est prévu à l’avance mais que je ne fais pas d’erreur.

La phrase qu’elle employa montra que cette femme était maline. « Ce soir », elle sait ce qu’elle fait, elle aussi, elle sous-entend que ce soir je n’utiliserai pas ma vrai identité, que je ferai en sorte que personne ne saches qui je suis, que je ferai tout pour être le moins connu possible. Soit, elle aura ce qu’elle veut…


- CE soir ?
J'insiste bien sur le mot « Ce » , lui montrant ainsi que je joue à son petit jeu. Vous pouvez m’appeler Rygel. Et peut-être qu’on m’appellera différemment à la fin de cette soirée...

Peut-être après cette soirée la reverrai-je, je ne sais pas, mais d’ici là elle ne saura pas si le nom que je lui ai donné est le mien, ou non… Même si mon coup ne réussit pas, lorsqu’on demandera mon identité aux témoins de cette soirée, le seul nom qui pourra être donné sera celui-ci. Les gens qui me connaissent sauront que je suis toujours là et ceux qui ne me connaissent pas, comme cette femme, se demanderons si c’était mon vrai nom, ou pas… Je continuai de faire correspondre mes pas aux siens, mais il fallait que je lui demande son identité également, par politesse. Et surtout, par curiosité. Qui était donc cette femme avec tant d'allure ?


- Et vous, comment les gens de votre rang vous appellent-ils ?


Son identité à cette femme peut de toute manière être facilement découverte. Vu l’entrée fracassante qu’elle a fait, beaucoup doives connaître son vrai nom. Après tout, c'est une noble... Après ça, si je suis satisfait ou non de cette danse, je ferai ma petite enquête sur cette femme.

Je me devais de retenir la folie qui commençait à m'envahir Je ne devais pas la relâcher tout de suite, pas contre elle... Elle n'est pas l'objectif...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Deniel

avatar

Messages : 41

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Mar 30 Oct - 0:21

L'homme, au fil de la danse, s'avérait être un plutôt bon danseur. Il savait ce qu'il faisait, sans en faire trop. Il la guidait, sans prendre les commandes. C'est ainsi que quelques fois, Cassandre prenait naturellement le dessus, puis revenait à sa place de partenaire. Ces quelques élans de domination servaient à lui montrer subtilement sa supériorité, sa force. Sa façon de danser évoquait plutôt l'envie d'écraser les autres, de les oppresser par sa démesure. Oui, Cassandra était assez narcissique, mais lorsqu'on naissait démon, les vices n'étaient jamais trop nombreux. Cruelle, sadique, sournoise, perverse, tous les défauts les plus inhumains réunis sous le couvercle d'un sourire angélique et une attitude des plus aimables. C'était là un résumé, une ébauche de ce qu'était Cassandra.

Quoiqu'il en soit, la duchesse avait réussi à faire comprendre son message à ce « Rygel », puisqu'il lui répondit dans la même perspective. En plus d'avoir une allure peu orthodoxe, son nom était tout aussi singulier. Mais elle n'oubliait pas qu'à Vesperae, quasiment tout pouvait être possible. Un petit silence s'installa, ou plutôt, un petit instant de mélopée de violoncelles, puis l'homme reprit la parole en la questionnant à son tour sur son identité. Elle laissa alors s'échapper un petit rire en rétorquant :


Les gens de mon rang ? Ils sont si peu nombreux. Je suis la duchesse de Trigorn, Cassandra Deniel.

Son ton désinvolte et arrogant n'était pas joué au hasard. Elle tentait par là d'observer la réaction de son interlocuteur, serait-ce du dédain, du mépris ou de la sympathie, voire de l'admiration ? Si elle avait pris le temps de le dévisager rapidement, elle ne s'arrêtait pas de l'observer et de tenter de voir son fonctionnement par des moyens divers et variés. Pourtant, rien ne laissait prédire qu'elle l'analysait sous tous ses aspects, car la jeune femme continuait de rester souriante, les yeux rivés au dessus de l'épaule de Rygel.

Elle pouvait en même temps regarder les gens autour d'elle, les autres danseurs et danseuses dont les regards se croisaient fugacement. C'est comme si tout le monde anticipait la danse suivante, en repérant déjà avec qui ils danseraient, et qui ils ne danseraient pas. Et il ne faisait pas de doute que celui qui dansait avec la duchesse, était dans le champ de vision de plusieurs autres femmes. Car malgré son odeur, il restait tout de même assez charmant, et bon danseur. Cassandra ne put alors s'empêcher de faire la remarque :


Vous dansez bien, et je pense que d'autres femmes vous ont remarqué. Je n'ai plus qu'à savourer cette dernière danse avec vous. Alors, dites moi, êtes-vous venu ici dans un but autre que d'être visible des hautes sphères ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rygel

avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Mar 30 Oct - 1:03

La danse était parfaite. On joue tous les deux nos rôles à la perfection. Oui, elle aussi, elle joue un rôle, je le sens et elle sent aussi que j’en joue un. Je ne sais pas encore si elle le fait exprès, juste pour moi, de jouer ce rôle, mais elle le joue à la perfection… Une fois qu’elle a donné son nom, derrière mon masque j’affiche un sourire et fait un petit signe de tête le plus respectueux possible sans faire attention au ton qu’elle a employé en se présentant.

- Enchanté, Dame Deniel.

Je dois gagner sa sympathie, cette femme m’intrigue, elle m’intéresse. Ce qu’elle est vraiment attise ma curiosité. Elle ne cesse de m’observer de savoir qui je suis en réalité. Je ne laisse rien paraitre, je continue de danser en étant le plus courtois possible, le plus charmeur possible. Je continue de suivre ses pas, de la faire danser. Je sens les regards sur moi et lorsqu’elle prend la parole, je remarque qu’elle a raison. Plusieurs femmes me regardent, elles envient ma partenaire…

- Et qui vous dit que moi j’ai envie de danser avec une autre femme autre que vous ? Je n’ai pas vraiment envie que ce soit notre dernière danse… Pas vous ?

A la fin de ma question j’approche ma tête à l’oreille de ma partenaire et reprend la parole d’un ton sensuel.

- Je ne suis pas là pour me faire remarquer, ni pour repartir au bras d’une dame tel que vous. Mais vous saurez bien assez tôt pourquoi je suis ici…

Et ce moment avait intérêt à arriver le plus vite possible… Je ne vais plus tenir très longtemps à ce rythme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur

avatar

Messages : 3

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Mar 30 Oct - 9:57

Alors que la fête commençait à battre son plein, une partie de l'assistance remarqua assez tôt l'entrée silencieuse du duc Fablas Eriguo. Il était assurément un homme fort séduisant, et l'on remarqua de suite qu'il ne portait pas de masque. Pas si étrange que ça de la part de l'investigateur de ce bal puisqu'il n'avait pas imposé le port de masque, et quoi de plus normal que de se faire connaître et reconnaître de ses convives et adversaires ? Ses longs cheveux noirs tombaient jusqu'à ses épaules et sa belle gueule était quasiment effacée devant l'intensité de ses yeux bleus perçants. Sa tenue était pour le moins étrange, il portait une tenue sombre aux allures religieuses, affublée d'une longue cape noire.


Peu à peu la salle devint un tantinet plus calme lorsqu'il frappa dans ses mains pour attirer l'attention. Son regard croisa brièvement celui de Cassandra, un regard sans animosité ni désir de séduction; il l'avait simplement remarqué, elle. Il s'éclaircit alors la voix puis prit la parole.

- Mesdames et messieurs, nobles et roturiers, brigands et soldats peut-être... Convives avant tout. Je vous remercie d'être venus en nombre ce soir à ce bal organisé en mon nom et mon pouvoir. Je vois que j'arrive trop tard pour cela, mais j'espère que cette soirée se déroulera sous le signe de l'amusement et de l'intrigue, je vois que bon nombre d'entre vous porte des masques.

Trêve de belles paroles, veuillez passer une excellente soirée et que la fête continue.


Il s'inclina brièvement puis laissa les musiciens reprendre leur office et les invités recommencer à danser. L'intervention du duc était terriblement banale, et les discussions et questions à son égard reprirent de plus belle entre quelques pas de danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rygel

avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Mar 30 Oct - 10:18

Lorsque la musique s’arrête, avant que Cassandra puisses me répondre, un homme prend la parole. Parfait, il se montre enfin, il était temps. Je ne tenais plus en place ! Dès qu’il tape des mains, tout le monde est pendu à ses lèvres, plus personne ne me regarde, je m’éclipse discrètement du côté de ma partenaire, sans prévenir… Je fixe le noble, comme tout le monde, mais je me déplace, le plus discrètement possible entre les convives, je dois mettre le plus de distance possible entre cette femme et moi, elle ne doit pas me remarquer pendant que j’agis. Même si je pense qu’elle me cherche du regard, tant pis pour la discrétion totale… Une fois bien approché du noble et bien éloigné de ma partenaire de danse, je m’arrête et écoute la fin du discours.

Un discours banal pour un homme banal… Après tout, ce n’est qu’un humain, on ne va pas demander de faire des montagnes à ces idiots. Une fois que les festivités reprennent, je me fais de nouveau un passage entre les convives, fixant le noble tout en cherchant le meilleur angle. Je sors discrètement la dague placé dans ma manche, continuant de me déplacer. Une fois à une bonne distance, une distance qui a la fois me permet de ne pas me faire repérer par ceux qui ne me regardent pas et qui, sauf par chance de la part de la cible, ne me fera pas louper mon coup… Je tire d’un coup sec ma dague, visant bien la tête. Puis une fois lancé, je me retourne et me dirige vers la sortie d'un pas rapide sans vérifier si je l’ai touché. Je me cache de nouveau dans la foule pour me faufiler vers la sortie, je verrais rapidement si j’ai touché au but ou non. Que je loupe mon coup ou pas, on parlera de la chose qui a essayé de tuer un noble…

Il était temps, je commençais à avoir faim, je vais pouvoir me nourrir maintenant…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abelarion

avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Mer 31 Oct - 2:51

Le jeune Telgun observa l'elfe muet, avait-il oublié sa langue natal ? Qu'importe, l'arrivée d'un autre invité venait de jeter un peu plus de froid à la conversation. À peine eu-t-il le temps de parler à la cape qu'une autre surprise bruyante fit son apparition. Abelarion se tourna vers le tumulte, oubliant la cape et l'elfe, il observa la femme qui venait d'enflammé la piste de danse.

L'enfant n'avait pas remarqué la disparition de la cape qu'une fois celle-ci proche de la duchesse, était-ce donc-là les jeux des humains ? s'agiter sur de la musique festive et boire à en perdre la tête ? La danse finie, l'organisateur fit enfin son apparition dans la salle. Abelarion avait grimpé sur l'une des chaises présentes dans la salle afin d'essayer de voir aux mieux les deux danseurs, il eut tout loisir de voir le comte depuis sa position. Son discours fini il reporta son attention sur le couple improbable de danseur.

L'agitation semblait s'être intensifié depuis la venu du comte, il ne réussit qu'à repérer la cape qui semblait se diriger vers la sortie. Le jeune Telgun ramassa son lapin et s'avança à son tour vers la sortie. Si les fêtes humaines étaient aussi bruyante que peu amusante pour un enfant, il n'avait plus qu'à trouver lui-même un jeu. Et puisque cette cape avait divertit une duchesse, elle le divertira lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caliginosus Canis

avatar

Messages : 14

MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   Ven 2 Nov - 9:14

Seules les personnes ayant le même objectifs apparent que ce Rygel pouvait comprendre et anticiper ses actes. J'en faisait partie.

En effet, au moment précis où le compte avait rompu la cohue par son discours de circonstance, je n'avais plus eut d'autres pensée que d'assassiner ce représentant de la monarchie. Bien sur il n'était pas le seul dans cette salle mais le symbole qu'il représentait et l'image qu'il miroitait aux invités ferait un exemple parfait. Ce que beaucoup de gens ignorent c'est que c'est au moment où toute l'attention est réclamée que le risque est le plus grand. C'est pourquoi j'avais redoublé d'attention et remarquer le déplacement furtif du vampire (il n'était pas marqué en lettre de sang sur son front mais j'avais vite compris que cet homme n'était pas un simple humain ; avoir été élevé par des loups vous voit développer des dons surprenants).

Lire la détermination et le meurtre prochain sur le visage d'un assassin en fait partie.
Avant même que Rygel n'ait porté le moindre coup à sa victime, j'étais dehors. Je savais qu'il sortirait très vite et je voulais en apprendre davantage sur l'être qui, apparemment, avait des objectifs communs avec moi et qui pouvait tenir la baronne de Trigorn sur toute la durée d'une danse sans en devenir fou.

... mais fou, l'était-il peut-être déjà.


Mon pouls s'accéléra au moment où il passa devant moi et je le suivis.

Je m'attendais à une entre-vue privée avec le vampire mais le désordre qui naissait à l'intérieur de la salle avait fait sortir trois hommes de mains du compte et la course poursuite allait être lancée...

_________________
Oderint, dum metuant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bal dans l'auberge de Trigorn   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bal dans l'auberge de Trigorn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Au réveil, dans l'auberge de Gridania
» HFs : Bonnes lecture et Lecture studieuse
» Ballade du samedi 9 juillet dans le Jura.
» Création d'une taverne/auberge naine
» Racisme dans WOW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Vesperae :: Hémisphère Nord :: Trigorn :: Quartier central-
Sauter vers: